mercredi 30 décembre 2015

Elena Sender: " Surtout ne mens pas"


XO Editions
350  pages

4 ème de couverture



Elle est une violoniste virtuose. Il est un chercheur islandais de renom, spécialisé dans l’étude du cerveau. Laura et Erik vivent à Paris. Un couple uni, passionné, admiré.

Jusqu’à cette fête, pour les quarante ans d’Erik.
Il est retrouvé inconscient, pendu à un fil barbelé. Suicide ? Tentative de meurtre ? Tout réussissait à Erik qui venait d’isoler une molécule révolutionnaire agissant sur le cerveau.

Pour Laura, le monde s’écroule. Quelles recherches menait précisément Erik ? Elle découvre qu’il avait d’étranges fréquentations. On la poursuit, on la traque dans les rues de Paris. Sa vie est en danger. Autour d’elle, des hommes sont abattus. Dans sa quête de vérité, elle se retrouve plongée dans un monde de terreur.

Avant de sombrer dans le coma, Erik avait laissé un texto à Laura :
« Plus possible de vivre dans le mensonge…»


Mon avis



Erik  fête ses 40 ans. Le champagne coule à flot, il y a beaucoup de monde. Mais la fête finit très mal car Erik  est retrouvé inconscient, pendu  à un fil barbelé en laissant qu'un seul message derrière lui: "Pardonne  moi petite elfe, plus possible de vivre dans le mensonge".

Que veut dire ce message?
Le lieutenant Raphaël  mène l'enquête. Des fouilles ont lieu principalement sur le lieu de travail d' Erik  car il était chercheur de profession. Que  veulent les agresseurs?Marion  voit sa vie basculée .....


C'est mon premier de l'auteure que je lis et je dois dire qu'au départ l'histoire m' à emballée mais par la suite j'ai été moins enthousiaste.

Le thème scientifique  me captive beaucoup mais dans "Surtout ne mens pas" j'ai trouvé un goût d'amertume, une impression d'inachevé. Ce roman n'est pas mauvais loin de là mais il manque un petit quelque chose pour qu'il soit au top.

Cette molécule révolutionnaire aurait  dû être plus approfondi et les descriptions  des personnages plus fouillées à mon goût.

Ce roman est malgré tout un véritable page turner  car les chapitres sont très courts construits avec de  nombreux dialogues.



Tous les ingrédients y sont pour que le lecteur passe un excellent moment mais pour ma part je n'ai pas adhèré.

Je suis restée perplexe quant au déroulement de l'histoire. L'intrigue ne m'a pas emballée plus que cela  et les personnages ne sont pas pour autant mis en avant dans ce roman. J' aurai aimé en savoir plus sur la psychologie des personnages.

Le lecteur ne réfléchit pas, il n y a pas de prise de tête.

Dommage que Elena  Sender  n' ait pas développé un peu plus le thème scientifique dans ce roman car il serait plus prenant plus addictif.

N'ayant lu que ce roman je ne vais pas pour autant en rester là avec l' auteure, je compte bien lire ces précédents livres qui j'espère seront à la hauteur de mes espérances.



L' auteure



À 38 ans, Elena Sender est grand reporter au magazine Sciences et Avenir, spécialiste des secrets du cerveau, de la psyché et des émotions. Elle signe un premier roman, Intrusion, remarquablement documenté, inspiré des recherches en cours sur la mémoire.

Egalement passionnée par l’environnement, elle cosigne un documentaire sur les coulisses du sommet de Copenhague, diffusé sur Canal+. Elena vit près de Paris avec ses deux enfants.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés