dimanche 5 avril 2015

Gilles Debouverie: " La cène de crime "



Les Editions Nord Avril
260 pages


4ème couverture



Marc est flic dans une petite ville du Nord de la France. Depuis le décès de son épouse dans un accident de train, il gère tant bien que mal son rétablissement et sa nouvelle vie avec sa fille unique. Mais alors que les souvenirs et les souffrances ne cessent de le submerger, il se retrouve malgré lui au centre d’une affaire criminelle à laquelle il va s’agripper de toutes ses forces comme l’unique espoir de donner un nouveau sens à sa vie.
Il va mener sa propre enquête, en marge des autorités, afin de percer les desseins d’un groupuscule revendiquant régulièrement des assassinats étranges au nom d’une certaine justice divine.


Mon avis


Qu'est ce que la cène?



Le thème de l'œuvre est un de ceux de l'iconographie chrétienne : La Cène (terme issu du latin cena : repas du soir) est le nom donné par les chrétiens au dernier repas que Jésus-Christ prit avec les Douze Apôtres le soir du Jeudi saint, avant la Pâque juive, peu de temps avant son arrestation, la veille de sa Crucifixion (appelée encore Passion par les chrétiens), et trois jours avant sa résurrection.

J'ai rencontré Gilles Debouverie lors du salon du livre de Cysoing le 12/10/2014. A quelques kilomètres de chez moi, je ne pouvais refuser d'y aller. J'ai été attirée par cette couverture et le titre.

Il me tardait de découvrir cet auteur français. Certes j'ai mis du temps à le sortir de ma bibliothèque car choisir un livre est difficile pour moi, je l'ai enfin sorti et quelle ne fut ma surprise de voir que j'étais littéralement prise par cette histoire.

"La cène de crime" raconte la vie de Marc, un flic sympa pour qui la musique punk gothique est une partie de sa vie. Suite au décès de sa femme, Marc essaie tant bien que mal de vivre avec sa fille et de reconstruire un bien être familial. Mais le fantôme de sa femme est omniprésent.


Un jour il reçoit un appel de Ben et parle d'une affaire où des meurtres ont une connotation religieuse; il a reçu une lettre annonçant l'assassinat de Jacques Ménard signée les justiciers du droit divin...

" Les quatres victimes de ce ou ces tueurs en série portaient les prénoms de quatre des apôtres de Jésus."

En employant une narration à la première personne, l'auteur, Gilles Debouverie, nous met d'entrée dans le vif du sujet et dans la peau de ce flic. Ce dernier tant marqué par la mort de sa femme, se voit confier une affaire bien étrange.

Le rythme de cette enquête est prenant et m'a tenu en haleine du début à la fin. On a hâte de savoir qui sont les meurtriers.

Tant de questions m'ont taraudée l'esprit: Marc parviendra t-il à se sortir de ses démons et sera t-il à la hauteur pour élucider cette enquête?


C'est une affaire bien ficelée et pour un premier roman, je dois dire que la plume de cet auteur a beaucoup d'aisance, assez bluffant pour ma part tellement l'écriture est maîtrisée.

J'ai vraiment passé un bon moment de lecture et hâte de me plonger dans le prochain livre s'intitulant " Que tes volontés soient faites aux éditions Polars en Nord.

L'auteur




Gilles Debouverie est né et a vécu pendant 37 ans à Roubaix avant de se faire adopter par le petit village d’Illies dans les Weppes. Son parcours professionnel l’a mené aujourd’hui au statut de cadre dans l’informatique. 

Bien que passionné par ce métier plutôt cartésien, il ressent très tôt le besoin d’écrire. D’abord créateur de quelques essais dans le style « Héroïque Fantasy », il se lance ensuite dans l’écriture de chansons qu’il interprète au sein de groupes amateurs. 

C’est durant l’été 2010 qu’il se sent suffisamment mature pour se plonger dans la création d’un premier roman policier. Fort des encouragements de ses proches, et absorbé par cette nouvelle passion, il continue aujourd’hui d’écrire, sur des thèmes variés, mais avec toujours comme toile de fond, la région Nord-Pas-de-Calais.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés