mardi 22 janvier 2019

Caroline Bongrand: " Vous aimer"



Editions Robert Laffont
180 pages

4 ème de couverture



Il lui dit qu'il la trouvait belle. Qu'il avait regardé son corps, qu'il devinait splendide, ses hanches, ses jambes, ses mains, ses pieds, adorables dans ses chaussures ouvertes, la manière qu'elle avait de tenir sa tête, son rire, sa voix, ses poignets, et son visage, et ses yeux, si merveilleux. Il lui dit qu'elle était rare, unique, une femme, une seule. La seule, la plus belle. Superbe.
Elle manqua de se trouver mal.
Elle n'avait pas touché son assiette, lui non plus. Ils se forcèrent à manger un peu, tout de même, dans le silence.
À la fin du déjeuner elle étendit son bras, et, du dos de sa main, effleura le dos de sa main à lui. Juste un instant. Ils ne pouvaient pas ne pas avoir au moins vécu cela. "

Un homme et une femme se rencontrent lors d'un déjeuner professionnel. Objet des critiques continuelles d'un mari insatisfait, la femme se voit belle dans les yeux de cet homme subjugué par elle et qu'elle adore déjà.
Pour préserver, croient-ils, leurs familles respectives, ils établissent un pacte : ils ne feront jamais, jamais l'amour. Seulement, la retenue a l'effet inverse de celui escompté.


Mon avis



" Vous aimer" est un roman où la passion d'une femme renaît après un rendez-vous professionnel. Âgée d'une quarantaine d'années, elle oubliait d'être coquette; entre le train train habituel et les routines, normal que l'on  n'a guère le temps de s'occuper de soi. Le regard de son mari s'est éteint sur elle. Il est toujours en train de la rabaisser et ses humeurs commencent à la fatiguer. Il lui dit tout le temps qu'elle ne fait plus d'effort pour se sentir jolie. La passion d'autrefois et l'amour sensuel n'existent plus. 

" Il faut une vie pour s'aimer. Se pardonner ce qu'on n'est pas, apprivoiser ses défauts, comprendre enfin qu'ils n'en sont pas, être tendre avec soi. "

C'est lors de ce rendez-vous professionnel que la vie de cette femme va basculer. Le regard d'un autre homme change la donne. Il la trouve jolie. Une certaine sensualité et de la compassion se ressentent.

" Qu'un homme la déshabille ainsi de la tête aux pieds- et surtout, de dos- l'avait fait sourire. Elle était  donc  peut-être encore, et contre toute attente, quelque chose comme une belle femme. " 

" Tu comprendras que c'est possible. Qu'on peut être aimée, vraiment aimée, pour ce que l'on est, entièrement. "

La femme reprend goût à la vie. Ils s'échangent tous les deux des mails pour ainsi se rencontrer de nouveau sans pour autant aller plus loin. D'ailleurs ils se sont mis d'accord pour un amour platonique.

Mais une certaine conscience se perd, forcément une nouvelle liberté se crée. Désireuse de plaire, et d'être sensuelle, le corps de la femme change, elle perd du poids et provoque chez elle un bien être qu'elle ne connait pas en ce moment avec son mari.

Caroline Bongrand exprime totalement les émotions et les sensations de ces deux personnages avec beaucoup de subtilité et de sensualité. " Vous aimer" est une histoire romantique très courte où l'on suit progressivement la femme et l'homme. L'auteure ne leur a point donné de nom et je trouve que ça insuffle au récit un côté plus intime. Le style de l'auteure nous transporte grâce au partage des sentiments de la femme et de cet homme. C'est une histoire qui peut paraître banale mais au final c'est joliment écrit et touchant! 



L'auteure




Caroline Bongrand est une écrivain français.
Elle est l'auteur de nombreux romans et également scénariste pour la télévision et le cinéma.
Son roman "De la bouche des enfants" a obtenu en 1994 le Prix littéraire de la vocation de la Fondation Bleustein Blanchet. En 2005, "L"enfant du Bosphore" a reçu le Prix Alberto Benveniste Littérature.
Son scénario "Eiffel" a été acquis par Galatée productions en 2005 et réalisé par Christophe Barattier (Les choristes, Faubourg 36) . 
Son court métrage "Tu devrais faire du cinéma" a été sélectionné pour le Festival du Film de Venise en 2001 et a obtenu le prix du meilleur court-métrage au Festival du Film de Bruxelles.
Elle est aussi l'auteur d'un essai sur la condition de la femme, LE CORSET INVISIBLE, co-écrit avec l'écrivain Eliette Abécassis, paru aux Éditions Albin Michel en mars 2007.
Elle a été la rédactrice en chef du magazine L'Officiel (2007-2009).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés