mardi 26 décembre 2017

Nicolas Tornieri: " Hors du temps"



Editions Aconitum Frisson
216 pages



4 ème de couverture



En déplacement pour des raisons professionnelles, un jeune homme est victime d'une hallucination lui montrant sa compagne morte, au milieu de la route. Paniqué, il donne un coup de volant qui l'envoie dans le décor et lui fait perdre connaissance, révélant un premier cauchemar.

Cherchant de l’aide, il se rend rapidement compte que la campagne environnante est anormalement déserte. Les maisons qu’il croise, le camping où il était censé séjourner ainsi que le village le plus proche, sont vides. L'électricité est coupée.

Des voix lui parlent alors d’une catastrophe imminente.

Les cauchemars se multiplient, et il semble impossible de rejoindre la civilisation...

Après nombre de nouvelles, Nicolas Tornieri signe un premier roman frissonnant et tutoie les œuvres de Stephen King et de Haruki Marakami. Une réussite.


Mon avis



" Hors du temps" de Nicolas Tornieri nous plonge dans une atmosphère oppressante. Un peu comme un David Vincent du XIXème siècle, le personnage principal s'enfonce dans une campagne déserte. 
Nicolas et Jessica semblent avoir une vie normale, sans trop de soucis. Et pourtant une brèche s'ouvre dans cette existence bien huilée. Nicolas ne se rend pas compte qu'il bascule dans un autre monde.
Le talent de l'auteur est de distiller avec intelligence les indices de ces changements. Comme le héros, je me suis retrouvée devant l’incompréhension face aux obstacles mis sur la route. Nicolas Tornieri sait manier l'humour décalé pour faire entrer son personnage dans une histoire étonnante.

"Mais ce soir, je continue dans la même veine, j'ai de bonnes raisons de croire que des extraterrestres vont m'emmener dans leur soucoupe volante. Soucoupe volante qui finira par tomber en rade, bien évidemment..."

Le style est souvent froid, montrant ainsi l'implacable solitude du héros. Cela m'a un peu dérangé au début mais par la suite, il s'est avéré que c'était un bon choix et je me suis laissée prendre par le rythme acéré du texte.
L'auteur est cependant capable de plus de sensualité quand il dépeint les corps des femmes. Ces passages réchauffent et correspondent à l'évolution de l'intrigue. Car, le héros ne veut plus être seul Imagine-t-il une présence féminine ou en a-t-il besoin pour supporter ses épreuves " Hors du temps" ?
"Sa robe, rose saumon, se termine sans bretelle au niveau du buste, sur un décolleté laissant apparaître le galbe de ses seins généreux. Le tissu, tiré vers le haut à cause de sa position allongée, s'arrête à mi-cuisse, et découvre des jambes, dont la longueur et la finesse semblent avoir été calculées avec précision, par un prix Nobel de mathématiques."

J'ai ressenti certes de l'angoisse mais je déplore quand même quelques répétitions au début de certains chapitres. Il est vrai que l'exercice choisi par l'auteur n'est pas facile. Savoir créer un monde fictif tout en maintenant l'esprit du lecteur à vif est une gageure. Nicolas Tornieri ne s'en est pas mal sorti du tout, il n'a pas démérité. L'imagination est au rendez-vous et je crois que le prochain roman de cet auteur ne pourra qu'être encore plus surprenant.

Ainsi, même si je ne suis pas une adepte de ce genre d'histoire, je ne me suis pas ennuyée. Maintenant, je pense que vous pouvez tenter cette expérience hors du temps avec un auteur à suivre.




L'auteur



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés