dimanche 11 septembre 2016

Christelle Colpaert- Soufflet: " Mémoires assassines"


Editions Livr's Editions
454 pages

4 ème de couverture


« Eva Lorca, chroniqueuse à succès du magazine people «Murmures d’ici et là», est victime d’une violente agression qui la laisse au seuil de la mort. Elle sort de l’hôpital après plusieurs mois avec le besoin de s’isoler du reste du monde. Pour tenter de se reconstruire, elle emménage dans son dernier caprice, une immense maison de maître qu’elle a exigé en échange du divorce que demande son mari. Eva commence à explorer sa nouvelle demeure et trouve dans un coffre au grenier les mémoires de l’ancien propriétaire des lieux, Henri Ficheaux. Eva découvre alors au fil des pages de ce journal intime la descente aux enfers d’Henri et les crimes de plus en plus atroces dont celui-ci s’est rendu coupable. Au fil de sa lecture, un lien étrange se tisse entre Eva et Henri. Elle va remonter cette piste sanglante jusqu’à trouver l’horreur, mais cette enquête aidera-t-elle Eva à se relever, ou l’entraînera-t-elle dans les abîmes jusqu’à ce que sa raison défaille ? »


Mon avis 



J'ai mis du temps à lire " Mémoires assassines" et j'ai pris plaisir à suivre la vie de chaque personnage.

Je félicite d'ailleurs l'auteure car sa plume a grandement évolué; elle a pris plus d'assurance et j'ai senti qu'elle maîtrisait parfaitement le thème qui en découle.

Dans " Mémoires assassines", Christelle Colpaert- Soufflet nous narre l'histoire de Eva Lorca. Ancienne journaliste, elle a subi une grave agression la rendant agoraphobe.

Sortant de l'hôpital depuis peu, Eva décide de reprendre sa vie en main et de combattre ses démons. Elle divorce et emménage dans une grande et belle demeure.

" Il m'avait fallu dix-sept mois pour redevenir une moitié de femme. Pourquoi moitié? Parce qu'en plus d'une agoraphobie très prononcée, je souffrais d'arthrose post-traumatique consécutive aux nombreuses fractures et interventions chirurgicales qu'avait subi mon corps durant et après l'agression. "

Mais ce que Eva va découvrir à l'intérieur de cette bâtisse se révélera en véritable cauchemar et angoisse.

" Je sursautai. L'interphone s' égosillait à nouveau dans toute la maison. Je venais de me rendre compte que je vivais désormais dans l'antre d'un tueur. "


Elle découvre un coffre dans le grenier contenant diverses notes de l'ancien propriétaire, Henri Ficheaux.
Eva sera fascinée par les écrits de ce dernier; la folie  de cet homme est au summum de ce qu'elle a pu endurer.

Bien des secrets dans la maison vont ainsi renaître de leurs cendres.

Parviendra-t-elle à surmonter l'angoisse qui la hante? La folie d' Henri au travers de ses carnets la rendra-t-elle plus forte à jamais?

Christelle Colpaert- Soufflet a su m' entraîner dans une histoire effrayante et horrifique.

De sa plume acérée, noire et diabolique, l'auteure nous projette dans un univers diaboliquement obsédant.
Avec l'alternance des extraits des cahiers d' Henri et la vie de Eva, je me suis sentie très proche des protagonistes; j'ai eu l'impression de tout connaître d' eux si bien que la perversité se fait sentir au fil des pages.

Ainsi " Mémoires assassines" vous plonge dans un néant à la fois glauque et sombre.

Quant à la plume de Christelle, elle vous projette dans l'obscurantisme total.

Certains passages m'ont fait frémir et je me suis demandée jusqu'où l'horreur allait s'arrêter.

" Mémoires assassines" est un thriller plutôt réussi et efficace; Christelle Colpaert- Soufflet a  un véritable talent pour nous immiscer dans divers domaines.
Elle a choisi cette fois-ci de solliciter avant tout la folie de ses personnages et c'est admirablement bien retranscrit.

Découvrez ce roman  car il le mérite qu'on y prête une intention particulière.

L'auteure


Si vous voulez en connaître plus c'est par ici:
Son univers


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés