vendredi 23 octobre 2020

Amélie De Lima : " Dans ma maison sous terre "

 


Editions LBS 

272 pages



4 ème de couverture


Été 2017, le corps d’une fillette est retrouvé dans une bouche d’égout. Elle porte le collier d’une enfant disparue vingt ans auparavant, dont le corps vient d’être découvert dans le sous-sol d’une maison du Nord-Pas de Calais.
S’agit-il du même meurtrier ou n’est-ce qu’une simple coïncidence ? Véronique De Smet tentera d’élucider cette affaire dans laquelle un village entier choisira de se taire.
Et si la réputation de ses habitants importait plus que la vérité ?


Mon avis



Clémence Barbier 8 ans est retrouvée dans le sous-sol d’une maison à Billy-Berclau en 2017 ; c’est une vieille demeure achetée récemment par le couple Melville. Ils ont découvert ce corps enseveli dans une valise en cuir datant de plus de 20 ans selon l’analyse ADN. 

Comme c'est étrange, parallèlement une fille à peu près du même âge est retrouvée morte dans une bouche d’égout avec un collier appartenant à Clémence.
Quelle est donc la relation entre ces deux filles ? La commissaire Véronique De Smet et le lieutenant Vidal sont sur l’enquête. 
« Que pouvait bien faire cette gamine avec le collier de la disparue de 1997, celle dont le corps venait justement d’être retrouvé dans le sous-sol de la maison des Melville ? » 
Les non-dits, les mensonges, le thème de la pédophilie et les secrets sont les sujets abordés dans ce roman. Amélie de Lima est une auteure que je suis depuis ses débuts ; son écriture est plus introspective. L’auteure pimente son récit en écrivant une histoire d’une extrême noirceur voire dérangeante.
Amélie de Lima a su prendre des risques en décrivant des scènes insoutenables à la limite du supportable. L’auteure est si souriante, comment fait-elle pour aborder de telles choses et faire entrer le lecteur dans une ambiance aussi sordide ? Les dialogues sont justes et percutants sans fioriture. 

Amélie de Lima va à l’essentiel. Ces personnages sont très intéressants à suivre ; ils sont en perpétuel mouvement. L’enquête est très bien menée. L’écriture est incisive. Rien n’est laissé au hasard. Je n’avais qu'une hâte, c’était de savoir le fin mot de l’histoire.

Le récit ne montre pas un univers rose et délicat. Chaque chapitre est parsemé d’indices que l'auteure dissimule au fur et à mesure de la lecture. Vous l’aurez compris que l’identité du meurtrier ne sera résolue qu’à la dernière minute. Les doutes s'installent sur chacun des personnages présents lors du récit. « Dans ma maison sous terre » est un thriller très axé sur la disparition des jeunes enfants. Amélie, sache que j’ai toujours su que tu avais du potentiel et dans ce roman tout se confirme. 

Découvrez cette jeune auteure en lisant « Dans ma maison sous terre ». Ce roman est très sombre et l'action se passe dans les Hauts-de France. Une seule chose ; méfiez-vous, les apparences sont parfois trompeuses !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés