dimanche 17 juillet 2016

Gilles Debouverie: " L'été des sirènes"


Editions Aconitum
294 pages


4 ème de couverture


Lors d'une sortie en mer, Manon, 8 ans, bascule par-dessus bord. Tentant vainement de la récupérer, son père croit voir la silhouette d'une sirène, filant sous les flots. On ne retrouvera jamais le corps de la fillette. Après des nuits de solitude, l'homme partira à la recherche d'une vérité qui apaiserait sa conscience.


Mon avis


Après avoir lu " La cène de crime" aux éditions Nord-Avril, j'ai trouvé que, l'auteur, Gilles Debouverie s'affirme de plus en plus dans son écriture.

Cette fois-ci, l'auteur nous fait sillonner les côtes bretonnes. Le personnage Thierry Maes recherche la vérité sur la disparition de sa fille, Manon. Sa mort le hante à jamais et il ne cesse de penser aux sirènes.

Parviendra-t-il à résoudre ce mystère si enfoui dans son esprit?

" Petite, penses-tu que l'on puisse sauver quelqu'un de la noyade si l'on est en train de se noyer soi-même..."


" L'été des sirènes" est un roman finement bien cousu; l'écriture de l'auteur a beaucoup évolué depuis la " Cène de crime" son style est plus chaleureux et marque profondément les esprits du lecteur.
Au travers de son personnage meurtri par le décès de sa fille, le roman est empreint d'humanité. Je me suis sentie proche du désarroi de Thierry. Toujours en quête de vérité, l'auteur m'a fait balader vers la Bretagne comme si je sentais l'écume de la mer et les chants des sirènes. Entre mythe et réalité, j'ai vraiment pris une grande bouffée d'oxygène au fil des pages et j'ai également aimé suivre le rythme des vagues.

Quant à l'écriture, elle est poétique et remplie d'amour à toute épreuve.

Ce roman est original car chaque chapitre est fragmenté d'une phrase commençant par "Petite....".

" Petite, il n'y a que deux remèdes à la perte de l'être aimé, soit tu oublies, soit tu meurs.
L'oubli est inacceptable, et la mort ne t'offre aucune garantie..."

" L'été des sirènes" est un bon roman d'évasion mêlant une légende saisissante, poignante et rendant hommage à la Bretagne.


                                           

Vous trouverez également quelques bandes sons dédié à Maxime Le Forestier dans ce livre.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés