lundi 17 avril 2017

Michaël Moslonka: " 666 e kilomètre"

Editions Fleur Sauvage
224 pages


4 ème de couverture



661, 662, 663, 664, 665...

Une autoroute connue de tous, des kilomètres qui défilent.
Et, sur les aires de repos, ces mêmes personnes sur lesquelles on tombe.
Étrangement... Cruellement...

À la croisée des routes du thriller, du fantastique et de la satire sociale, l'auteur de « À minuit, les chiens cessent d'aboyer » nous livre, au 666ème kilomètre, l'une de ses œuvres les meilleures.


Mon avis



Camus âgé d'une trentaine d'années quitte son nid douillet pour retrouver un ami de longue date dans le Sud-Ouest. Rempli de TOCS, ce trentenaire est plutôt un homme névrosé, anxieux. Sa petite amie, Mathilde, l'a quitté. Pour oublier le passé et se changer les idées, Camus décide de prendre la route plus précisément une autoroute déserte malgré un juillet qui semble propice pour les départs de grandes vacances.
Il s’arrête dans un restoroute, et c'est à ce moment là que Camus voit le monde différemment. Un auto-stoppeur demande de l'aide et brandit des poings en psalmodiant " SOYEZ TOUS MAUDITS".
C'est la première fois que je lis un roman de l'auteur et " 666 e kilomètre" est un livre que j'ai littéralement englouti après une semaine sans lecture. 
Michaël Moslonka nous décrit à la fois une histoire où le thriller est présent mais aussi une touche fantastique se déploie  au fil des pages; Camus, notre héros principal, se retrouve sur cette autoroute où la mort se fait sentir. Le bitume s’amoncelle de cadavres décapités pour laisser place à la faucheuse. Est-ce la réalité, l'imagination ou un simple cauchemar qui taraudent l'esprit de Camus?

" Si le restoroute était éloigné de cinq kilomètres supplémentaires, le chiffre maudit apparaissait. C'est donc un Camus inspiré qui sort de sa voiture. Il imagine le bonhomme ratatiné, armé de sa canne, poussé par un besoin insatiable de sang et d'os brisés, venant à sa rencontre avec la ferme intention de le rouer de coups. Un papy serial-killer accompagné de sa femme déjà morte qui se nourrit de la chair de ses victimes. "
Michaël Moslonka brosse le portrait de divers personnages avec minutie; ces derniers ont une place importante dans l'histoire; rien n'est laissé au hasard, chacun y trouve sa place.
Le lecteur doute, sent le malaise de Camus et se demande si ce n'est pas la folie qui se propage. L'asphalte commence à devenir rouge de sang au fil des pages. " 666 e kilomètre" est un roman surréaliste, un road movie original et si peu ordinaire.

Vous y croiserez Madame Bergère, Allan Allister, la fille en solitaire et bien d'autres. Tous ces personnages vont animer la vie de Camus et apporter un petit quelque chose à notre héros. Les quêtes de Camus seront saupoudrées par des bandes originales de musique telles que "Back to Black" de Amy Winehouse ou encore "L'asphalte t'éclate" de Trust.
" Tous ces corps...Broyés. Tordus. Cassés en mille morceaux. La fille en solitaire, aux yeux rêveurs. Aux yeux morts. Et l'autre la déesse africaine. Avec son amoureux, Gueule de Surfeur. Bien attentionné, serviable. Il a été décapité par le choc. " 
Michaël Moslonka parsème également quelques touches humoristiques dans cette histoire.

" 666 e kilomètre" est un roman qui décrit un univers étrange voire sordide même si c'est parfois cruel, Michaël Moslonka ne laisse pas son lecteur indifférent; le doute s'installe et pour notre plus grand plaisir, on en redemanderait quelques pages supplémentaires.


Bande son



L'auteur


Né à : Auchel, Pas-de-Calais , 1975

Michaël Moslonka est un auteur.

Romancier, il écrit également des nouvelles, quelques poèmes et des articles de fond. Il est publié depuis 2004 dans des revues professionnelles et des fanzines français et québécois.

Il écrit et publie dans les genres suivants : fantastique, jeunesse, héroïc fantasy, sentimental et roman policier.

D’avril 2008 à mai 2010, il a intégré l’équipe rédactionnelle du fanzine québécois Nocturne, le fanzine culte pour assurer sa distribution en Europe.

De 2009 à 2011, il fait partie des membres du comité de lecture des éditions Les Six Brumes.

Depuis août 2010, il s’occupe du blog Riffle noir des éditions du Riffle.

Il anime également des ateliers d’écritures en milieu scolaire et milieu spécialisé.

Il a signé quelques écrits sous le pseudonyme de R.A. Logan.

Son site:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés