mardi 29 octobre 2019

Henri Lœvenbruck : " Le Loup des Cordeliers"



XO Editions
560 pages


4 ème de couverture



Mai 1789, un vent de révolte souffle sur Paris.

Gabriel Joly, jeune provincial ambitieux, monte à la capitale où il rêve de devenir le plus grand journaliste de son temps. un enquêteur déterminé à faire la lumière sur les mystères de cette période tourmentée.

Son premier défi : démasquer le Loup des Cordeliers, cet étrange justicier qui tient un loup en laisse et, la nuit, commet de sanglants assassinats pour protéger des femmes dans les rues de Paris…

Les investigations de Gabriel Joly le conduisent alors sur la route des grands acteurs de la Révolution qui commence : Danton, Desmoulins, Mirabeau, Robespierre, personnages dont on découvre l’ambition, le caractère, les plans secrets.

Alors que, le 14 juillet, un homme s’échappe discrètement de la Bastille, Gabriel Joly va-t-il découvrir l’identité véritable du Loup des Cordeliers, et mettre au jour l’un des plus grands complots de la Révolution française ?

UN ENQUÊTEUR REDOUTABLE

Une fresque magistrale des premiers jours de la révolution.


Mon avis


Henri Loevenbruck nous relate une fresque historique sur le Révolution française. L'histoire est très présente dans cet opus mais des mystères, des complots et des vengeances sont aussi au cœur de ce roman.
L'ambiance dans Paris n'est que révolte. Le peuple se bat contre la misère.

" Le peuple aspire à  la liberté, mais est-on libre quand on est dans l'ignorance ? "

Pendant ce temps on assiste à l'arrivée de ce jeune provincial, Gabriel Joly, à Paris afin de devenir un célèbre journaliste.
Parallèlement d'étranges événements se passent. Dans les rues profondes de Paris, des brigands sèment la peur en agressant des femmes. Un justicier portant une longue cape et en laisse un loup égorge ces dangereux malfrats. Tous ont sur le front une marque représentant un triangle inversé.
Quelle est donc l'identité de ce fantôme masqué ? C'est ce que Gabriel va tenter de découvrir en menant sa propre enquête. Un suspense intenable se profile au fur et à mesure de l'histoire.
Comme c'est judicieux de mêler histoire et thriller. On croise Danton, Robespierre, Desmoulins, Louis XVI et Marie-Antoinette. Des lieux et des faits tels que la prise de la Bastille nous font rappeler nos leçons d'écoliers.

" Le Loup des Cordeliers" est un roman que je conseille de lire à tous les férus d'histoire. On sent que l'auteur a fait beaucoup de recherches pour ainsi nous offrir des images criantes de Paris en pleine Révolution.
Henri Lœvenbruck sait aussi capter l'attention du lecteur en introduisant dans chaque chapitre du suspense mais aussi des mystères concernant des endroits et des personnages. Les descriptions réveillent nos sens olfactifs aux détours des rues de Paris.

" Ce jardin, parsemé jadis de si belles plantations, était désormais en grande partie à l’abandon. La nature, plus rebelle que l’homme encore, y avait repris ses droits et, en dehors des quelques amoureux qui venaient s’enlacer sur la promenade des Soupirs, on ne trouvait là que bandits et malandrins, de ce genre d’hommes auquel, justement, appartenaient les deux agresseurs de notre épeurée Fauchette. "

Le bruit des pavés et les odeurs des lieux entrent dans chaque parcelle de la peau des lecteurs. J'ai rarement ressenti un coup de cœur aussi vif face à un roman. Quand je suis arrivée à la dernière page, j'étais bien triste de sortir de cette histoire passionnante et captivante.
Quelle prestance dans l'écriture ! Hâte de lire la suite qui j'espère sera à la hauteur de ce titre.

Bande annonce



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés