jeudi 10 août 2017

Patrick Bauwen: " Le jour du chien"




Editions Albin Michel
432 pages




4 ème de couveture



Les ténèbres sont mon domaine. Le métro, ma cité des morts. La souffrance de mes victimes, mon plaisir.
Je suis le Chien. Inquisiteur ou Guerrier Saint, comme vous voudrez. Dieu est avec moi.

Djeen, je croyais l’avoir tuée. C’était il y a trois ans. Déchiquetée par les roues du métro.
Et voilà qu’elle me menace…
Je dois la retrouver avant que Kovak ne le fasse.
Et ce jour-là signera l’apogée du mal.

Sur les traces d’un tueur psychopathe, dans un Paris souterrain plus hallucinant que l’Enfer, le nouveau thriller de Patrick Bauwen, un des maîtres du genre depuis L’Œil de Caine.



Mon avis



Après avoir lu " Monster", je me lance sur le dernier titre de Patrick Bauwen.

Christian Kovak est médecin aux urgences, il part à la dérive depuis qu'il a perdu sa femme, Djeen. Elle a été poussée sous le métro par un dangereux criminel.

C'est lors d'une soirée que la vie de Christian va basculer. Il est touché par balle à l'épaule par des agresseurs dans le métro. Voulant prendre la défense d'une femme, le voilà à l’hôpital avec une blessure à l’épaule. Mais l'affaire est surprenante car son agression a été filmée et sous un autre angle, il voit sa propre femme. Est-ce réel, est-ce une hallucination? N'est-il pas en état de choc?

Suite à cette vidéo, Christian veut retrouver son épouse en menant l'enquête. Après les avis élogieux des lecteurs et suite à la lecture du roman " Monster" que j'avais particulièrement aimé, j'ai continué ma découverte de l'auteur avec son dernier paru aux éditions Albin Michel intitulé " Le jour du chien".



J'ai trouvé la première partie du livre engageante et intéressante et plutôt réussie. Le suspense est au rendez-vous et l'intrigue trépidante mais arrivé à la deuxième partie, le tout s'essouffle, je me suis complétement détachée des personnages, je ne les ai pas trouvé assez fouillés et attachants. L'histoire est devenue trop abracadabrante et trop rocambolesque.
Certaines scènes du roman manquent de crédibilité et  ne sont pas fiables. Ainsi l'intrigue est fade et non assez pimentée à mon goût. Le suspens n'est plus à la hauteur de ce que j'espérais. Certes, j'ai aimé être sous les Catacombes de Paris mais à vouloir faire trop, l'auteur, Patrick Bauwen,  en oublie le côté psychologique et humain de ses personnages.

" En ce temps-là, Paris était pour moi un lieu vivant, bruyant, agité, tapageur à toute heure du jour et de la nuit. Je ne savais pas qu'il y avait des endroits plus sombres. Des artères mortes et desséchées parcourant ses profondeurs, tels les vaisseaux flétris d'un défunt. Des gouffres terribles où il vaut mieux ne pas descendre. "

" Le jour du chien" n'a pas tenu ses promesses et fut une lecture non pas addictive mais laborieuse pour ma part. Le rythme s'est essoufflé à la seconde partie et l'histoire est surchargée par des scènes trop invraisemblables.


Malgré mon avis négatif, je lirai d'autres titres de l'auteur car je n'aime pas rester sur un échec. 

Découvrez des avis positifs sur les blogs suivants;



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés